Adelaide

Nous avons un peu traîné ce matin et il est déjà 9h lorsque nous prenons la route pour Adelaide. Un peu moins de 200km nous séparent de la ville, le bitume coupant au travers d’immenses champs.
Contrairement à Perth, à 40km du centre nous sommes toujours dans la campagne et lorsque l’on rentre dans l’agglomération, on est loin de retrouver l’agitation qui régnait dans la capitale du WA.

Nous finissons par arriver à notre camping situé dans la banlieue, à quelques kilomètres du centre, en fin de matinée. Quand je dis banlieue, rassurez-vous c’est pas le 93 mais plutôt Wysteria Lane (cf Desperate Housewives).
On s’installe et on déjeune avant de filer dans le centre ville en début d’après-midi.

Petit interlude histoire, concernant Adelaide. C’est la seule grande ville du pays qui ne doit pas son établissement à des bagnards. En effet, les terres ont ici été vendues chères afin d’attirer des gens aisés.
La ville a été battit sur un plan orthogonal parfait entourée par une ceinture de parcs et jardins. Original!

Notre bus nous laisse au cœur du centre ville et la première chose qui nous frappe est l’architecture. Il n’y a presque aucun building et les rues regorgent de bâtiments anciens.
2ème chose que nous remarquons c’est l’âge des gens. On croise énormément de jeunes, sûrement dût à la présence de l’immense campus en plein centre.

Nous commençons notre découverte de la ville en parcourant la rue piétonne de Rundle Mall bordée par les habituels magasins, cafés et restaurants.
On déambule ainsi dans les rues un moment jusqu’à nous retrouver sur Northern Terrace où se trouvent les vieux bâtiments de l’université mais aussi le musée de South Australia, l’Art gallery, la bibliothèque, le parlement, la gare …

Notre premier aperçu d’Adelaide s’arrête ici. Demain, nous avons la journée complète pour en profiter alors que le van passera sa visite médicale 😉

Réveil pas trop tardif ce matin pour être à 9h au garage. Nous prenons de l’avance en pensant tomber en plein dans les bouchons. Raté, ça circule bien et nous arrivons au garage situé en plein centre avec un bon quart d’heure d’avance.
On confie notre monture pour la journée et filons en direction de Chinatown.
Nous passons par Victoria Square pour finalement déboucher au Adelaide Market, un marché couvert où se retrouvent les gens désireux de bien manger. On passe devant les étapes de fruits et légumes bio, de charcuterie et de fromage. C’est ici que le miracle s’accomplit. Apenzeler, gruyère, raclette et – oh my god – brézain! Après 10 mois, 21 jours et quelques heures sans fromage digne de ce nom, et malgré le prix, on craque. Ce soir raclette et brézain au menu!

Nous quittons le marché pour arriver sur la rue piétonne de Chinatown où tout les magasins sont encore fermés.
D’ici nous prenons un des bus gratuits de la ville pour une boucle d’une heure parcourant le centre et North Adelaide, un bon moyen d’avoir un aperçu de la ville.

Lorsque nous descendons du bus, il est déjà l’heure de manger et après cette formalité remplie, nous nous rendons aux jardins botaniques.
Nous passons par une serre où nous découvrons les amazonica waterlily, un énorme nénuphar qui éclôt au clair de lune. Nous continuons par la roseraie, puis un impressionnant dôme de verre abritant une forêt tropicale pour finir par nous poser dans l’herbe et profiter quelques instants du temps estival d’aujourd’hui.

Nous terminons notre journée au Museum of South Australia. On passe rapidement la partie histoire naturelle pour enchaîner avec une exposition sur les expéditions menées par … en Antarctique. On fini la visite par la section Égypte et quelques momies.

Devant le musée c’est déjà Noël, avec sculptures, spectacles et fresque géante qui n’attend plus que les enfants pour être colorée.

Il ne nous reste plus qu’à aller chercher le van au garage avec une certaine appréhension. Bonne nouvelle, rien à signaler, on fera simplement changer 2 pneus demain.

Sur la route du retour, nous nous arrêtons acheter de quoi faire notre raclette et une bouteille pour fêter ça comme il se doit.
L’heure venue, nous dégustons notre retour aux sources et nous ne sommes pas loin de penser que c’est la meilleure raclette de notre vie!

Galerie photos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *