Albany

Réveil avec vue sur l’océan et les falaises ainsi qu’un champ d’éoliennes. Je pense qu’il y a moins d’éoliennes sur tout le contient australien qu’en Picardie, alors quand il y en a, ils en font une attraction touristique avec balades au pied et points de vue. Nous, on se contente de les regarder de loin et, la pluie matinale terminée, on file au Torndirrup National Park. Le parc est une zone de reliefs en bord d’océan et ce dernier est réputé très mouvementé dans la région, de quoi en prendre plein la vue.

Notre premier arrêt à The Gap et Natural Bridge nous le confirme. À peine garés sur le parking en hauteur que l’on voit des embruns jaillir de derrière la falaise et asperger le van. The Gap est un gouffre dans lequel l’eau se trouve coincée et se heurte contre les murs de roche. Depuis une petite plateforme dominant de 30 mètres le niveau d’eau nous assistons à ce spectacle impressionnant des vagues explosant jusqu’à nous éclabousser.
Juste à côté, The Natural Bridge est est un énorme blogue de granite érodé par l’eau formant une arche parallèle à la côte. D’ici on peut voir une partie de la côte et des îles se faire attaquer par les vagues. Mouillés et salés on descend à Cable Beach et, à l’abri du vent, regardons les énormes rouleaux arrivant silencieusement avant de se casser bruyamment. Partout, des panneaux nous préviennent des risques de cette côte et des vagues pouvant nous attraper par surprise (il y a eu des morts). Nous apprennons que la grosse boule de granite posée au milieu de la plage pèse 100 tonnes et que c’est une vague qui l’y a déposée!
On continue d’être impressionnés par la force de la nature en arrivant aux “blowholes”. La puissance des vagues pousse l’eau et l’air dans les fissures de la roche créant des trous d’où l’eau est vaporisée. Le jet peut monter jusqu’à trois mettre et fait le même bruit qu’une baleine qui expire. On ne s’attarde pas trop sur ce lieu car le vent nous ferait presque tomber à l’eau.

Nous nous rendons alors en haut d’une colline nous offrant une vue sur l’océan et la péninsule d’Albany. On y apprend que les anglais ne trouvait pas l’Australie du Sud-Ouest un endroit propice à établir une colonie, jugeant que ça manquait vraiment de verdure. La menace des Français explorant les lieux les a forcé à s’installer quand même, sans regrets puisque la région s’avérait – et s’avère toujours – être un des endroit les plus riches du monde d’un point de vue botanique.

Avant de manger, on jette un œil à Salmon Holes, une plage où (comme Salmon Beach à Point d’Entrecasteaux) il est possible de pêcher le saumon en Automne.
Nos pâtes avalées, nous prenons la route pour une rest area à mi-chemin entre Albany et Esperance. On se dit qu’on a sûrement bien fait de ne pas aller à Wave Rock mais de profiter du Sud-Ouest, c’était très beau!

Galerie photos

1 comment  •  Leave a reply

  • Sandrine62  •  

    October 8, 2012

    Ah ! Là ils viennent pas faire les malins les surfeurs 😉 😉 Ou alors une seule fois ! ! !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *