Australian facts

Un échantillon des petites choses qui nous ont marqué, nous rappelant que nous n’étions plus en France, mais bien en Australie.

C’est pas la Haute-Savoie. Les maisons n’ont ni volets, ni chauffage. Mais des petites entreprises malines commencent à vendre des volets, à ce qu’il parait c’est une bonne isolation!

Garage sale (en anglais s’il vous plait). Les gens vident leur grenier devant chez eux ou dans le parc d’à côté pour arrondir leur fin de mois. Ils laissent aussi des objets gratuits en libre-service devant chez eux.

La vie d’un costard-cravate à Sydney (ou même d’un travailleur tout simple). Il se lève très tôt pour aller faire son sport: footing, salle de sport ou surf. Il ne fait pas son café, il l’achète take-away avant d’aller au bureau, le midi et pour le 4 heures. Il  se met en ligne comme tout le monde pour attendre le bus, respectant la règle du premier arrivé, premier assis. Mais bien souvent il va boire de la bière avec ses collègues avant de rentrer.

Ils vont à un mariage? Non, au pub. On n’est pas sûrs que ce soit le cas ailleurs qu’à Sydney, mais ici beaucoup de gens s’habillent classe pour aller boire une bière après le boulot. Classe mais pas toujours, car en Australie les filles s’habillent court, très court. Du coup leur robe de soirée très moulante est en général plus courte que la hauteur de leurs talons (si vous voyez ce que je veux dire…).

On peut tourner le dos à l’alcoolique du train. Les sièges des trains (à Sydney) sont basculables, permettant de se regrouper, de se dégrouper, mais surtout d’être dans le sens de la marche.

30 millions d’amis. Il n ‘y a pas de crottes de chien sur les trottoirs. Tout le monde prend son petit sachet et ramasse sa crotte (enfin celle de son chien).

Ils ont pas Free, ils ont pas tout compris. L’internet est cher, 70$ l’ADSL illimité seul. Mais les offres de téléphonie mobile sont très peu chères. En plus on avait une carte post-paid, on ne payait que si on consommait, pratique!

Il faut faire ses courses en trois fois. À Woolworth ou Coles vous trouverez de quoi manger, à Liquorland ou The Thirsty Camel de quoi alcooliser vos soirées, et à Kmart ou Big W tout le reste (jouets, CDs, jardinerie, textiles…). L’alcool ne se trouve donc qu’en magasin spécialisé, et il y a en plus des restrictions horaires et de quantité en Northern Territory (les aborigènes ont tendance à lever le coude trop facilement).

Le dimanche, ça bosse! Les magasins ferment tôt: 5h, plus tard le jeudi (7h) et 4h le week-end. Mais ils sont ouverts le week-end. Ce sont les lycéens qui gagnent leur croûte en prenant place dans les supermarchés les samedis et dimanches.

Ça sent le barbecue! Les australiens aiment la viande (elle est peu chère) et se font très souvent des barbecues. Ils mangent, entre autres, du kangourou bien sûr. Et vu qu’ils se lèvent tôt, que les magasins ferment tôt, que les écoliers ont fini l’école à 3h, ils prennent leur dîner à 6h, voire plus tôt.

Les petits écoliers sont fans du guitariste d’ACDC. Non, le guitariste d’ACDC est juste habillé en écolier australien, car ici l’uniforme c’est la règle.

Les aveugles peuvent traverser aux feux, mais vite. Les feux piétons sont sonores et font un bruit d’oiseaux quand ils passent au vert. Mais attention, les feux piétons sont en général très courts, il faut s’armer de patience et marcher vite ensuite. D’autant plus que le code de la route australien donne priorité aux voitures, de quoi se faire klaxonner quand on laisse gentiment passer un piéton.

有很多中国 (Il y a beaucoup de Chinois). Le pays est récent et peuplé de gens venant du monde entier. Il y a beaucoup de Chinois, de plus en plus d’Indiens, des Anglais et même beaucoup d’Italiens. D’ailleurs, preuve que le pays est récent, les villes et villages ont souvent leur Centennial Park.

La population triple en été. Certes il y a beaucoup de touristes, mais surtout beaucoup de grosses blattes. Dès que les températures s’adoucissent  Sydney est envahie pas ces gros insectes dégoûtant (qui volent en plus…). Sur les trottoirs, dans la gare, dans l’appartement et même dans la chaussure!

Fermez à clef vos voitures, il peut y avoir des voleurs. L’insécurité en Australie, c’est de la rigolade par rapport à la France. En dehors des grandes ville ce mot ne fait même pas partie de leur vocabulaire. Dans les grandes villes il faut faire attention bien sûr, mais tu peux par exemple consulter ton iPad dans le train le soir (imaginez faire ça dans le RER parisien). D’autant plus qu’il y a des agents de sécurité partout (écoles, trains le soir, bars…). Il ne se passe en conséquence pas grand chose aux infos et c’est tant mieux. Aujourd’hui même une fillette a disparu, mais c’est un crocodile qui l’aurait enlevé…

7 682 300 km2. Le 6ème pays du monde en surface. Les distances sont énormes: 4000 km Est/Ouest et 3200 km Nord/Sud. Il faut écourter et amortir les trajets. Les routes sont limitées à 110 voire 130 km/h (mais gare aux kangourous!).  Les road-trains ont en général 3 remorques (50 mètres de long), en Western Australia la moyenne est de 4 avec un maximum de 6. Dans l’Outback, les gens se font soigner grâce au Royal Flying Doctor Service, les médecins par avion.

Outback = Désert australien. Pas qu’au sens propre du terme. Il n’y a pas grand monde dans ces grands espaces (90% de la population vit dans les zones urbaines de la côte). Si bien que les automobilistes :
– se saluent tous, un peu comme quand on croise quelqu’un en balade en montagne
– roulent en 4×4 car 90% des routes ne sont pas goudronnées
– ou bien roulent en Ute 4×4 (pour “utility vehicule”). Très à la mode, ce véhicule que l’on appelle “pick-up” chez nous permet à l’Aussie de l’Outback de stocker aisément son chien et ses jerry cans (indispensables) à l’arrière. Le jeune Aussie urbain de l’Outback (la forme la plus complexe et passionnante d’Australien) utilisera quant un lui le Ute en 2 roues motrices seulement, que l’on appelle chez nous camionnette. Il l’utilisera en mode jacky, car c’est LE vehicule (avec la Holden Commodore) utilisé en tuning.
Plus généralement, l’Aussie de l’outback est très sympa et tape la discute naturellement. Il se peut donc que le caissier inconnu du supermarché vous demande “quoi de prévu aujourd’hui, mate?”

Pas besoin d’aller aux États-Unis. Dans l’Outback il y a des drive-in theatres et le rodeo est le sport favori des Aussies du désert.

Les plages sont désertes. Même dans les grandes villes il y a largement la place pour poser la serviette. Faites le calcul: 47 000 km de côte pour 22 700 000 habitants. Ajoutons à cela le fait que les australiens préfèrent surfer ou pêcher que bronzer (ça revient à un suicide lent aux rayons UV extrêmes).

Un point sur la pompe à essence. Le diesel est plus cher que le sans-plomb. Le sans-plomb est disponible en 91, 95 et parfois 98. Il est également dispo en 91 coupé à l’éthanol (jusqu’à 10%). L’écart de prix entre une grande ville et une pompe perdue dans l’outback peut être de 1$ au litre.

Le dingo aboie, la caravane passe. Les retraités vendent leur maison pour acheter une belle caravane et visiter le pays, et tant pis pour l’héritage des gamins! La caravane est privilégiée car elle permet d’avoir un 4×4, nécessaire pour visiter l’Outback, il y en aurait près de 300 000 en Australie. Du coup, ce n’est pas des backpackers que vous croiserez beaucoup sur la route, mais bien des voyageurs du 3ème âge, qui sont d’ailleurs encore plus sympas et donnent volontiers des bons plans.

Si y’a encore de la gomme sur les pneus, ça passe! Easy! En Australie on peut rouler avec une poubelle et sans assurance. Parfois, un contrôle technique est demandé (cela dépend des États), et il consiste à regarder si les pneus ont encore de la gomme, s’il n’y a pas de fuite d’huile et si l’état physique général du véhicule parait bon, easy on vous dit!

Ces petites choses qui vous changent la vie. Il y a certains trucs très pratiques que tous les australiens utilisent:
– l’éponge avec manche rempli de liquide vaisselle (de quoi être motivé pour faire la vaisselle)
– le gas cooker pour camper avec classe
– l’huile de cuisine en spray
– le lance-balle pour chien, plus besoin de se baisser et de toucher la balle pleine de bave du toutou
– la machine à axe de rotation vertical, je sais pas si c’est plus efficace, mais plus pratique pour le chargement par dessus
– les balais d’essuie-glace à caoutchouc changeable, moins cher et plus écolo
– au risque de vous choquer, les bouteilles de vin à bouchon à vis. Le liège est une tradition et le bruit qu’il émet une célébration, mais la vis c’est tellement pratique!

Il me dit quelque chose ce logo! Quelques marques qui n’ont pas le même nom mais qui sont reconnaissables:
– Carglass = O’Brien
– Axe = Lynx
– Burger King = Hungry Jack’s
– Eau Ecarlate = Dylon
– Signal = Macleans
– Miko = Streets
– Cif = Jif
– Cilit Bang = Easy Off Bam
– Decolor Stop = Colour catcher
– Elseve = Elvive
– Dunkin Donuts = Donut King
– Jusqu’à aujourd’hui les voitures Opel étaient commercialisées sous la marque Holden

Galerie photos

2 comments  •  Leave a reply

  • Carole  •  

    November 19, 2012

    Je compatis! Je sais pas s’il est possible de supporter ces bestioles, c’est carrément repoussant! Quand on était à l’auberge à Sydney, pendant 3 jours y’en avait une qui se cachait dans la chambre, impossible à chopper jusqu’à ce qu’elle viennent sur l’oreiller d’un collègue de chambrée, eurk! En plus ça vole ces trucs, je savais pas, y’en à une qui m’avait foncé dessus à l’appart, la panique!

  • Sandrine62  •  

    November 19, 2012

    Il me faut donc éviter l’été en Australie. Et oui, j’ai beau bosser dans la prot. nat. et aimer toutes les bestioles (y compris les araignées), j’ai horreur des blattes ! Ca me fait flipper. Je me souviens encore d’une rencontre avec un truc énorme en Mauritanie ! Non les blattes, y a pas moyen ! ! !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *