Cape Naturaliste

Réveil frais aujourd’hui, il fait aux alentours de 5 petits degrés. Ça faisait longtemps qu’on avait pas eu froid comme ça du coup l’extraction de la couette prend du temps.
À 8 heures on quitte notre parking pour parcourir les 25 km qui nous séparent de Bunburry afin de faire un arrêt “vidange” nécessaire.
Nous prennons ensuite la direction d’un lookout situé entre l’océan et la baie et profitons d’une balade bordant la mangrove pour nous rechauffer au soleil.
Notre deuxième arrêt est au bord de l’océan où de la lave a coulé il y a plusieurs milliers d’année. Cette formation de basalt créé une barrière où se cassent de grosses vagues. Et qui dit grosses vagues dit surfeurs! Cela faisait depuis que nous avions quitté le sud du Queensland que nous n’en avions pas vu. Apparemment, nous arrivons dans la région des meilleures plages de surf d’Australie.
Dernier stop avant de quitter la ville, le Big swamp, un marais propice à la sortie du dimanche matin. On sait que c’est le printemps en observant les oiseaux parader et se courir après.

Il est déjà 10h30 quand nous partons pour Busselton. “Déjà” car on a un programme chargé aujourd’hui, d’autant plus que la pluie revient demain alors il faut en profiter!

À Busselton la jetée âgée de 147 ans est très photogénique. Malheureusement, comme à Carnavon il faut payer pour pouvoir en parcourir les 1841 mètres. On se contente donc de profiter de la vue est de cet ouvrage bien rénové. Dans le centre d’interprétation (les jolis bâtiments bleus) on découvre notamment que c’est la plus longue jetée sur pilotis en bois de l’hémisphère sud. N’ayant pas le cœur à faire une tournée des bâtiments historique mais plus à profiter de la côte, on enchaîne en conduisant vers Dunsborough, la porte d’entrée de Cape Naturaliste. Juste avant le cap, on s’arrête manger sur le sable fin de la plage d’Eagle Bay.
Rassasiés, on fait une petite marche digestive de 3 km autour du phare de Cape Naturaliste au cœur d’une végétation diverse et fleurie avec vue sur l’océan.
Il est déjà 3h et on est à la moitié du trajet prévu aujourd’hui, tant pis, on ne veut pas se priver de voir pleinement la côte sud-ouest apparemment très chouette.
Direction la ville suivante : Yallingup où l’on prend un aperçu de Smiths Beach avant d’aller à Canal Rocks. Ces formations rocheuses étaient à la base du granite submergé, c’est la collision entre l’Australie et l’Inde qui a fait remonter la roche créant ce paysage accidenté. La mer étant bien agitée on se fait une session “escalade” afin de profiter du spectacle de vagues énormes se cassant contre la roche.
Il est temps d’aller à Margaret River. La route nous rappelle la Hunter valley: vallonnée, arborée, ponctuée de grands champs de vigne et de marais, peuplée de chevaux, vaches et moutons, et en plus la zone est proche de la côte, superbe!
Il est 4h30 et on décide de trouver un endroit ou dormir. Comme tout est payant, on décide d’aller camper dans une ferme de moutons, c’est pas cher et en plus on s’imprègne de la région.

Galerie photos

2 comments  •  Leave a reply

  • Carole  •  

    October 5, 2012

    Quand la première fois j’ai lu “cape naturaliste” j’ai compris cape naturiste, je disait à Nico “tu crois que les explorateurs il faisaient un peu de nudisme ici?” en rigolant… Bref, pas vu ni naturistes, ni naturalistes au final!

  • Sandrine62  •  

    October 4, 2012

    Et non pas Cap Naturiste 😉 Bon mais sur ce cap naturaliste, y a des naturalistes ? L’arrivée au camping des moutons donne très envie 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *