Pilbara coast

Partis de bonne heure ce matin, nous arrivons à Roebourne avant 9h. On doit même attendre quelques minutes avant que le Visitor Centre n’ouvre. Celui-ci occupe les bâtiments de l’ancienne prison et on peut en faire le tour pour découvrir son histoire.
Bâtie dans les années 1880, elle abritait jusqu’à 40 prisonniers alors qu’elle n’était prévue que pour 14 à la base. Elle était divisée en blocs : un pour les blancs, un pour les “colorés” (les asiatiques) et un pour les aborigènes. Ces derniers étaient d’ailleurs, pour la plupart du temps, capturés plutôt que coupables d’un crime. Les prisonniers étaient enchaînés les uns aux autres par le cou et dans les cellules un anneau servait à les attacher.

Après une grosse heure passée dans le musée, nous allons à Point Samson à une vingtaine de kilomètres plus au Nord. Sur la route nous passons à côté de Wickham et Cossack que nous visiterons en redescendant.
Point Samson est un petit village au bord de la mer. La plage dont l’eau est toujours aussi belle abrite notamment les restes d’un navire. Un peu plus au Sud, à Honeymoon Cove, se trouve un petit port. Le bras de mer qui s’enfonce dans les terres et la mangrove qui l’entoure nous offrent là encore une jolie vue.

Nous passons donc ensuite à Wickham. La petite ville n’a pas tellement d’intérêt en elle même mais propose un joli point de vue sur les alentours où le désert rencontre la mer.
En repartant, on remarque au pied de la colline le petit cinéma en plein air avec transats.

On finit notre visite des alentours par la ville historique de Cossack. Historique car elle est aujourd’hui abandonnée.
La ville fut tout d’abord le port de Roebourne et des environs lorsque les blancs s’installèrent dans la région. Elle devint réellement une ville grâce au développement de la pêche perlière puis grâce à la ruée vers l’or.
Le déménagement de l’industrie perlière vers Broome et la fin de la ruée vers l’or entraînèrent la mort de la ville.
De cette époque restent quelques bâtiments de pierres joliment restaurés et les cimetières catholiques et japonais.

La suite de notre journée se déroule environ 50km à l’ouest, à Karratha. On se rend vite compte que cette ville en pleine expansion n’est que le dortoir des familles des ouvriers travaillant à la mine ou dans la fabrication du sel (oui, c’est un peu la sœur jumelle de Port Hedland).

Nous étions censés dormir ici mais la roadhouse qui servait de rest area a décidé d’arrêter car les nombreux road trains qui y passent rendaient le campement dangereux.

On file donc en direction de Dampier (notre dernière étape dans les environs) où nous trouvons un petit camping avec vue sur la mer et le port un peu loin.
Pour occuper notre soirée, on regarde le film Red Dog qui se passe justement à Dampier. On vous le conseille vivement, et en V.O bien sûr!

Galerie photos

2 comments  •  Leave a reply

  • Carole  •  

    October 2, 2012

    Les cinémas de l’outback sont comme ça! Il y fait tellement chaud! On avait vu au tout début de notre arrivée dans l’outback, un cinéma drive-in aussi, type américain. Il aurait fallu qu’on s’en fasse un!

  • Sandrine62  •  

    September 20, 2012

    Ouah le camion ! J’veux le même 🙂 Sinon j’adore le ciné aussi 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *