Paparoa National Park

On quitte Raparohe sous un temps mitigé ce matin et on croise les doigts pour avoir une journée sèche au Paparoa National park. On prévoit de longer la côte jusqu’à Charleston en visitant les principales attractions du parc.

La première et la plus célèbre se trouve à Dolomite Point. Là-bas la roche s’est érodée d’une façon mystérieuse formant des couches fines et régulières semblables à un empilement de crêpes. Les colones ainsi formées sont appelées les Pancakes Rocks! L’eau s’est frayé des chemins sous ces roches créant des caves dont le plafond s’est effondré il y a plusieurs milliers d’années. À marée haute l’eau jaillit de ces énormes puits, mais on est à marée basse.
On s’arrête ensuite à la Punakaiki Cavern où l’on rentre à la recherche de fossiles et de dessins. Mais tout ce que l’on trouvera ressemble à des gravures très récentes de noms de backpackers!

Il est temps de faire notre petite marche du jour, 2h aller-retour le long de la rivière Pororari. La balade est très belle et on profite de l’ombre des arbres tout en longeant le cours d’eau. Tout est vert – même l’eau – à part les falaises fermant le paysage.
On rejoint ensuite la côte pour marcher le Truman Track. Celui-ci descend jusqu’à une plage isolée par de grosses formations rocheuses où les manchots bleus viennent en été jusqu’en février.

On reprend ensuite la route pour filer à Charleston et rester dans un petit camping familial. On s’arrêtera entre temps deux ou trois fois pour prendre quelques photos de la mer.

Galerie photos

2 comments  •  Leave a reply

  • Carole  •  

    March 20, 2013

    Crotte! Je crois qu’on a des soucis de sauvegarde en fait! Merci de nous le dire, sinon on y verrait rien 🙂

  • Sandrine62  •  

    March 20, 2013

    Encore un petit jeu texte à trous 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *