Route vers Dunedin

Nous quitte le DOC de bonne heure ce matin et une nouvelle fois dans la brume. On roule jusqu’au petit village de Shag Point et alors qu’on est entrain de se garer, on voit un banc de dauphins passer au loin. Ils appartiennent sûrement à la même espèce que ceux d’hier et à la vue de leur façon à nager 2 par 2 il s’agit sans doute d’un groupe de mères et de petits. Au pied des escaliers, sur la roche quelques otaries pas farouches nous laisse nous approcher à quelques mètres pour prendre des photos.
Après ça, on prend notre petit déjeuner à l’abris dans le van et quelques kilomètres plus loin, on atteint une réserve d’où l’on peut observer à nouveau des manchots antipodes mais pas de chance pour nous ce matin ils ne sont pas de sortie.

On reprend la route pour filer à Palmerston pour récolter quelques infos au Visitor Centre. On en ressort avec pas grand chose si ce n’est une balade dans les environs dans la réserve de Tavora.
Celle-ci sert d’habitat au Manchot antipode et le Yellow-eyed penguin Trust s’efforce de préserver mais aussi restaurer cet habitat en y replantant de nombreuses espèces natives.
On longe la côte à travers champs sur un chemin où les trous sont souvent camouflés par des grandes herbes et avec pour compagnon un troupeau de vaches. Le sentier nous mène jusqu’à Bobbys Head où les belles falaises surplombent la plage où les manchots arrivent à la nuit tombée.
1h plus tard, la boucle est bouclée et nous reprenons la route jusqu’à Karitane.

On mange avec une belle vue sur la plage avant de partir à la découverte des environs. On grimpe jusqu’à la réserve Huriawa où se trouvait autrefois un village fortifié maori (un Pa) dont il ne reste plus rien. On y trouve des blowholes creusés dans la falaise mais la mer bien calme d’aujourd’hui ne produit aucune “explosion” spectaculaire. Par contre, sous ce beau soleil, la vue sur la côte y est superbe!

Il ne nous reste plus que quelques kilomètres jusqu’à Dunedin, mais ceux-ci s’avèrent tortueux le long de la côte puis à travers les collines et il nous faut rouler une bonne heure avant d’arriver en centre ville. On ne fait qu’y passer aujourd’hui car après un arrêt au iSite, nous filons directement dans la péninsule d’Otago – à Portobello – pour y rejoindre le camping où nous passerons la nuit.
Là encore, le long du harbour, la route serpente fortement mais nous offre de beaux panoramas qui promettent une belle journée pour demain!

Galerie photos

3 comments  •  Leave a reply

  • Carole  •  

    February 4, 2013

    Merci pour la traduction Élise. Quant à ces énormes algues je ne sais pas ce que c’est, mais on en voit bien partout en ce moment, et aujourd’hui on a vu une otarie qui avait l’air complètement paumée dedans 🙂

  • Elise_ET  •  

    February 3, 2013

    je suis étonnée de la quantité d’algues (des laminaires ??) au bord de la plage. les otaries doivent s’y sentir en sécurité.
    blowhole = souffleur en français, je pense. la mer s’engouffre dans des fentes de rochers et sous la pression, jaillit comme un souffle de baleine 😉

  • Sandrine62  •  

    February 2, 2013

    C’est rigolo comme ça en boule, ça a presque une allure de gros chat 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *