Départ d’Osaka

On attaque notre dernière journée au Japon en allant au château d’Osaka. Il a été construit par Toyotomi Hideyoshi en 1583, 100 000 ouvriers ont participé à la tâche pendant 3 ans. Mais seulement 32 ans plus tard, les armées de Tokugawa Ieyasu le détruisent. Reconstruit dans la décennie suivante, la tour principale tombe de nouveau en 1868. Le donjon actuelle date de 1931. L’intérieur n’a rien d’un château, c’est un musée dédié à son histoire. Du dernier étage on profite de la vue sur la ville.

Au Nord-Ouest de la ville, dans le quartier des affaires, on monte dans le jardin flottant de l’Umeda Sky building. C’est une plateforme en cercle juchée entre deux tour. De là-haut on profite encore d’une vue à 360° et on voit même le château. Au pied de l’immeuble, il y a des petits restaurants. Les hommes d’affaires font leur pause déjeuner. On s’installe dans un tout petit restaurant pour y manger encore des pancakes. Ne comprenant rien au menu, et voulant éviter toute mauvaise surprise, je demande quelque chose de végétarien au vieux chef. Il me répond “je vais te préparer quelque chose de très bon, une spécialité, avec de la pieuvre, du calamar, de la crevette…” Je l’interromps en disant que je ne veux pas d’animal, et que le poisson, malgré ce que pense les japonais, n’est pas un met végétarien. Il me propose du coup un pancake au porc… À partir de là j’abandonne, je me contente du porc, et Nico de la pieuvre.

Après manger on se balade un peu dans Umeda, mais le quartier n’est pas très agréable à visiter, on retourne donc à Dontonbori pour un dernier moment dans la foule japonaise, car il n’y a pas grand chose à faire à Osaka. Le soir il est temps de se rendre à l’aéroport pour retourner à Sydney. Nous y arrivons le dimanche, heureusement le décalage horaire n’est que de deux heures, la reprise du travail se fait facilement!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *