Magome

Réveil à Tsumago où nos hôtes nous servent un petit déjeuner salé, un peu comme le repas de la veille. Heureusement que l’on est maintenant assez habitués à manger du salé le matin, mais malgré tout, le poisson descend mal…

On dépose nos bagages au petit office de tourisme qui se chargera de les acheminer jusqu’à notre étape suivante, Magome. Puis on fait une dernière visite de Tsumago, notamment du temple, avant de prendre la route, à pied.

Durant la période Edo (1600-1868), Tsumago était une des 69 stations (lieux de repos et d’approvisionnement des voyageurs) du Nakasendō, route de 534km reliant Tokyo à Kyoto. Magome était aussi une station du Nakasendō. 7,8km séparent les deux villages, Tsumago est à 420m d’altitude et Magome à 600m, le col de Magome, le point le plus haut de notre route, est à 801m d’élévation. Il nous faut trois heures pour apprécier la balade.

On passe près d’autres maisons bien préservées et on rencontre quelques autres voyageurs faisant la route dans l’autre sens (comme les guides le recommandent car plus facile). On croise des shiba inu, race populaire de chien japonais, mais ce ne sont pas les seuls animaux du coin. Tous les passages en forêt sont à prendre avec précaution car des ours les fréquentent. Il y a des cloches sur les bords des chemins qu’il faut sonner fort pour effrayer les ours qui seraient dans les alentours. Un bonne partie du chemin est encore pavée comme à l’époque, notamment dans ces passages forestiers. Juste avant le col de Magome, on a la chance de voir plusieurs arbres fleuris, une des cartes postales japonaises que l’on espérait voir. On fait une pause en admirant ces couleurs roses et en prenant le soleil.

On descend ensuite jusqu’à Magome. Le village est très animé, rempli de touristes, mais cela ne nous dérange pas, car on a pu profiter de Tsumago en dehors des heures de pointe. Magome est bien plus sophistiqué, les constructions sont plus solides et peintes en blanc, la route, très pentue, est toute pavée. Magome est l’étape la plus au Sud du Nakasendo dans la vallée Kiso, c’est aussi notre dernière étape dans les montagnes, cela nous fait un pincement au coeur.

Après une pause, on prend le bus pour rejoindre la gare de Nakatsugawa en début d’après-midi. Après être passés une nouvelle fois par Nagoya, nous arrivons en Shinkansen à Kyoto. Nous avons une bonne surprise, notre auberge de jeunesse, Kyoto Hana Hostel, est super et les gens sont très accueillants. On pose nos bagages et allons faire un tour dans le quartier de nuit. Il y a un très gros temple juste à côté, le Higashi-Honganji, malheureusement il est recouvert d’un énorme sarcophage pour être rénové. Pas d’inquiétude, Kyoto est connue pour sa multitude de temples, nous en verrons d’autres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *